Le Colombanois

Mars 2016

Mot du maire

Je reviens tout juste d’un séjour personnel à Haïti où, malgré un contexte de vacances, j’ai pu constater les effets de la déforestation qui frappe le pays. Quel contraste avec Saint-Colomban où nous avons l’immense privilège de vivre dans un environnement unique et riche. Cette nature à profusion qui nous entoure ne doit toutefois pas nous faire oublier qu’à l’échelle mondiale, l’environnement et le climat ne se portent pas aussi bien que chez nous. Loin de là ! Haïti en est une preuve éloquente.

Il est essentiel que Saint-Colomban fasse sa part pour protéger notre qualité de vie ainsi que celle des générations futures, mais également pour apporter une mince, mais cruciale contribution à l’effort planétaire. Ne dit-on pas que chaque petit geste compte ?

C’est dans cet esprit que nous avons conclu un protocole avec Hydro-Québec pour nous joindre au Circuit électrique qui compte plus de 600 bornes de recharge pour véhicules électriques à travers la province. Saint-Colomban accueillera ainsi d’ici quelques semaines la première borne de recharge sur son territoire; située au Centre récréatif et communautaire, celle-ci sera accessible à tous les citoyens et visiteurs de Saint-Colomban qui sont de plus en plus nombreux à opter pour un véhicule électrique afin de réduire l’empreinte carbone de leurs déplacements. Il était de notre devoir comme Ville d’encourager ce virage technologique et écologique pour faciliter la tâche aux utilisateurs de véhicules électriques en leur offrant une borne de recharge publique. Ils pourront ainsi « faire le plein » pendant que fiston joue au soccer ou que la plus grande suit ses cours d’arts martiaux.

C’est aussi par souci pour l’environnement que nous avons décidé d’accélérer le pas avec l’implantation des bacs bruns pour la collecte des matières compostables. Cette collecte qui débutera ce printemps sera ainsi implantée près de quatre ans avant la date butoir fixée par le
gouvernement du Québec. Cette nouvelle collecte des matières organiques nous permettra de détourner des tonnes de résidus des sites d’enfouissement pour plutôt les revaloriser en compost, sans compter que nous réduirons ainsi significativement les gaz à effet de serre produits lors de leur décomposition. Et la beauté de la chose, c’est qu’une partie de ce compost sera redistribué à la communauté pour fertiliser nos potagers et embellir nos platebandes. Avec les bacs bruns, Saint-Colomban gagne sur toute la ligne.

Finalement, j’en profite pour vous rappeler que c’est parce que nous avons l’environnement à cœur que nous nous assurons en continu que toutes les exigences environnementales soient respectées pour chaque projet immobilier qui se réalise sur notre territoire. Est-il nécessaire de rappeler que nous avons justement marqué un temps d’arrêt en 2014 concernant tout nouveau développement immobilier pour nous assurer de bien planifier le développement de notre ville, dans le respect de la nature qui nous entoure ?

Et comme notre engagement ne se limite pas à des vœux pieux, nous avons également affecté de nouvelles ressources pour s’assurer du respect des lois environnementales. Nous avons ainsi autorisé à la dernière séance du conseil la création d’un nouveau poste d’inspecteur en urbanisme et en environnement. C’est preuve que nous prenons le respect des lois environnementales avec le plus grand sérieux et que nous avons la ferme intention de les faire respecter.

Orevwa (au revoir) !

Jean Dumais, maire

jdumais@st-colomban.qc.ca

jean.dumaismaire