Le Colombanois

Janvier 2014

Chères Colombanoises,
Chers Colombanois

Il me fait grand honneur et un immense plaisir de m’adresser à vous dans notre bulletin d’informations municipales. Puisque l’année 2014 est à peine amorcée, je vais d’abord vous souhaiter, à titre de maire et au nom du Conseil municipal, nos meilleurs vœux pour une année 2014 à la hauteur de vos aspirations les plus chères tant sur le plan personnel qu’à titre de citoyens de notre ville. Ce Mot du Maire constitue une tribune qui me permettra de vous livrer mon point de vue sur les dossiers de l’heure et je profiterai de ce premier éditorial officiel pour vous faire un retour sur les principales réalisations qui ont marqué notre administration depuis notre arrivée en poste en novembre.

Des engagements à respecter

Comme nous estimons avoir été élus en vertu d’un programme clair, dès la première assemblée publique, bien qu’elle survenait à peine une semaine après l’élection, nous nous sommes investis à rendre les séances publiques plus conviviales, mais surtout plus compréhensives pour les gens qui fréquentent ces réunions. Un écran géant a été installé et les documents pertinents (cartes, textes, photos, tableaux…) y sont désormais projetés afin de faciliter la compréhension et dynamiser la présentation des points traités à l’ordre du jour. Tous les citoyens sont d’ailleurs invités à ces assemblées qui se tiennent le deuxième mardi de chaque mois, à l’hôtel de ville.

Un Code d’éthique et de déontologie a été adopté afin de faire en sorte que toutes les décisions prises soient strictement encadrées et que l’intérêt des citoyens prime sur l’intérêt des élus ou de leur famille. Tout manquement à cette orientation est désormais clairement balisé et des sanctions sont prévues pour sévir contre un élu qui ne se conformerait pas à ces règles.

Conformément à un autre de nos engagements, nous avons aussi procédé à la modification de certains règlements concernant le développement domiciliaire effréné que connaît Saint-Colomban. Ainsi, il ne sera plus possible, sous prétexte de «bouclage des rues», d’entreprendre le développement de nouveaux projets de construction. Le respect du Plan d’aménagement de notre Ville, régit par la MRC, s’en trouvera renforcé. De plus, la superficie minimale des terrains à construire a été augmentée.

La situation litigieuse concernant le Golf Bonniebrook que son propriétaire souhaitait transformer en projet domiciliaire a aussi été réglée à la satisfaction des citoyens de notre Ville.

Finalement, nous avons rencontré en décembre, le député d’Argenteuil, M. Roland Richer, afin de lui faire part de différents dossiers concernant ce palier de gouvernement et tenter d’obtenir de l’aide (subvention), notamment en ce qui a trait au problème et à la dangerosité de l’intersection du chemin de la Rivière-du-Nord et de la montée de l’Église.Le présent conseil souhaite y apporter des solutions le plus rapidement possible et des changements devraient survenir sur cette voie relevant de la juridiction provinciale et ce, à court terme.

Le respect de l’environnement

Trois dossiers liés à l’environnement ont aussi marqué notre arrivée en poste. Il y avait d’abord l’existence d’un site dit de recyclage au nord de la montée de l’Église, site où étaient « récupérés » des transformateurs contenant des BPC; ensuite, il était question de l’entreposage des produits «déglaçants» de notre Ville; finalement, le barrage du Lac des Sources comportait des fissures inquiétantes et des experts laissaient entendre qu’il pouvait se rompre. Suivant la cessation des activités du « recycleur » et le nettoyage du site contaminé, un mandat a été donné par le présent conseil de faire fermer à jamais ce site. Pour le deuxième problème, les résultats d’une étude seront présentés aux citoyens concernés dès cet hiver, mais l’engagement du conseil est de construire, dès cette année, un site d’entreposage conforme aux normes environnementales en vigueur. Quant au problème du Lac des Sources, un barrage temporaire en pierres a été construit en décembre devant celui déjà existant afin de sécuriser les lieux et éviter une catastrophe alors que les travaux permanents seront entrepris ce printemps.

Le déneigement et l’entretien des routes

Les exécrables conditions météorologiques qui ont prévalu en décembre et au début janvier n’ont certes pas contribué à faciliter l’entretien et le déneigement de nos routes et de nos rues, mais nous croyons que le travail, sans être parfait s’est exécuté correctement. Les quelques plaintes, assurément moins nombreuses que l’hiver dernier, ont été traitées correctement, et nous affirmons que somme toute, les opérations déneigement, déglaçage et entretien ont été réalisées conformément aux dispositions contractuelles qui lient les entreprises de déneigement et la Ville. Les rapports de notre nouveau superviseur (embauché avec une économie de 10 000 $) sont positifs et nous souhaitons saluer tant son travail que celui de nos employés aux Travaux publics ainsi que ceux des firmes de déneigement.

Les loisirs

Nous sommes contents que le service de la bibliothèque ait été maintenu ouvert durant le temps des fêtes et que les usagers aient pu en profiter. Nous déplorons toutefois l’état des patinoires. Nous nous excusons des manquements à ce chapitre et nous vous précisons que les correctifs nécessaires seront instaurés le plus rapidement possible. Soyez assurés que nous sommes désolés tout autant que vous et qu’en vertu de notre mandat, nous mettons tout en œuvre pour vous offrir des espaces extérieurs agréables et conviviaux pour y pratiquer des activités de plein air tel le patinage.

D’autres engagements

Les dispositions de la Loi font en sorte qu’un Conseil doit adopter son budget en décembre de chaque année. Comme nous l’avions annoncé, il nous était difficile de procéder à une telle opération alors que nous venions d’être élu, aussi ce budget a été adopté à la séance du 14 janvier. Nous avons diffusé l’information que nous maintenons le taux de taxation au même niveau que celui de 2013 et comme nous avons abandonné le programme de contrôle des insectes piqueurs, les citoyens propriétaires de résidences devraient constater une légère baisse de leur compte de taxes (voir tableau comparatif et autres informations sur le budget à la page 4 du présent bulletin municipal). Bien entendu, nous souhaitions nous donner un peu de recul avant d’engager de nouvelles dépenses surtout que nous devrons désormais financer le Centre Communautaire (3 M $) et continuer à assumer les pertes du Centre professionnel où est située la bibliothèque. Nous sommes liés par ces décisions du précédent Conseil, elles ont un impact important sur le budget de la Ville, nous ne nous en plaindrons pas, mais il est clair que nous devons composer avec cette réalité. La mise à niveau des rues, l’entretien des fossés, la création des pistes cyclables et de sentiers multifonctionnels ainsi que leurs interconnexions, la revitalisation des parcs, l’aménagement d’un accès à la Rivière-du-Nord, voilà quelques-uns des engagements sur lesquels il nous faudra plancher au cours des prochains mois. De beaux défis nous attendent et c’est pour et avec les citoyens que nous souhaitons les relever.

Au plaisir de vous rencontrer.

Jean Dumais, maire