Le Colombanois

Octobre 2008

Quel bel été indien nous venons de connaître ! Saint-Colomban était coloré à point cette année. Ces coloris sont partis avec les feuilles et nous devons achever les dernières tâches extérieures avant l’hiver. C’est également une période active pour les travaux de voirie et d’asphaltage surtout avant le gel.

Nous avons demandé aux contracteurs externes de synchroniser les travaux pour minimiser l’impact sur la circulation routière. C’est toujours pénible d’avoir à subir les inconvénients, mais une fois les travaux terminés, nous sommes tous fiers de rouler sur une surface uniforme. La deuxième portion de la montée Saint-Nicholas (vers Saint-Jérôme) sera améliorée quand nous aurons une entente de partage des coûts avec les villes de Saint-Jérôme et Mirabel surtout. Malheureusement cette route se trouve en totalité sur notre territoire et nous devons en assumer tous les coûts. Nous négocions actuellement pour solutionner ce problème. Suite à des plaintes répétées de citoyens avoisinants les périmètres du garage municipal, le conseil municipal a fait construire un autre chemin pour accéder au garage et au site de sable et de sel.

Tous les camions de déneigement prendront dorénavant ce parcours et procéderont au mélange sable et sel
de jour uniquement. Cette route donnera également
accès à l’écocentre, et nous allons reboiser pour camoufler la façade des édifices de la voirie municipale. Il n’y a pas de formule idéale, mais nous croyons que c’est une bonne alternative.

Vous entendez parler du projet d’Agenda 21 depuis quelque temps déjà : c’est en quelque sorte un plan stratégique de développement harmonieux et durable que nous vous proposons. Il y a eu un sondage téléphonique dernièrement et il y aura également des soirées d’informations et de discussions pour connaître votre point de vue afin de nous construire un milieu de vie plus intéressant. Il ne s’agit pas ici de pelleter des nuages ou de dépenser à outrance, mais plutôt d’améliorer de petites choses ou mieux encore de mobiliser éventuellement un noyau de citoyens responsables, capables de travailler avec les élus et employés municipaux.. tout en respectant nos contraintes économiques. Et si c’était le début d’un mouvement social où les citoyens se responsabilisent en donnant l’exemple aux autres.

Ces soirées seront une occasion de vous informeret de vous faire entendre. L’avenir de la communauté appartient aux citoyens qui ont à coeur la qualité de leur milieu de vie ! Encore faut-il connaître vos intérêts en ce sens. Vous aurez les informations pertinentes sur ces soirées ainsi que d’autres sujets d’intérêt public dans les prochaines pages de ce Colombanois. Bonne lecture.

Roland Charbonneau,
Maire.