Le Colombanois

Mars 2009

Dès mon premier mandat en 1997 à titre de maire de Saint-Colomban, je vous ai parlé d’un projet de forêt
habitée qui me tenait à coeur. En politique, les bonnes intentions ne suffisent pas et on prend conscience qu’il faut faire preuve de patience pour réaliser enfin ses objectifs. La théorie des petits pas s’avère gagnante à long terme. Il faut savoir écouter, échanger et enfin mobiliser les gens du milieu avant de passer à l’action.

Je vous entretiens depuis quelques années déjà d’un projet d’Agenda 21 qui n’est rien de moins qu'un plan stratégique de développement durable pour notre municipalité. En 2008, nous avons tenu plusieurs rencontres avec les différents organismes municipaux et régionaux qui ont une incidence directe sur notre qualité de vie. Finalement, nous avons tenu des soirées d’échanges où vous nous avez témoigné vos attentes et vos besoins en ce sens. J’ai été agréablement surpris par la quantité de citoyens qui sont intervenus et la qualité de leurs propos était motivante. Les témoignages reçus sont réconfortants et nous encouragent à poursuivre. En priorité, vous nous avez demandé de consolider et de préserver la réglementation actuelle à propos du développement de notre municipalité et d'acquérir davantage d’espaces verts afin de vous permettre de mieux profiter du milieu champêtre. Vous nous avez
mentionné avoir choisi Saint-Colomban pour la tranquillité du milieu, et malgré les normes sévères de lotissement et de construction domiciliaire, la croissance démographique est phénoménale. Il y a bien sûr de grands espaces encore sauvages, mais ces terres sont privées et le dilemme reste entier : comment profiter de cette nature sans empiéter sur la propriété d’autrui ? Votre municipalité se veut proactive en ce sens, tout comme l’indique son slogan : « J’ai choisi Saint-Colomban, tout naturellement ». Il est primordial
de réserver dès maintenant des espaces verts pour les parcs et autres lieux de loisirs aménagés pour nous
tous, en pensant aussi aux générations futures. En ce sens, le conseil municipal a officiellement décidé d’acquérir les terres connexes à la Rivière-du-Nord, connues sous l’appellation Domaine Colford où se
tiennent d’ailleurs les « Fêtes médiévales ». Nous avons mandaté une firme d’évaluation pour connaître la valeur marchande de ces terrains voués à la conservation et en dehors
des zones d’habitation selon le schéma d’aménagement de la MRC, afin d’entreprendre le processus officiel
d’acquisition. Nous en sommes aux premières démarches, mais notre intention est d’offrir à la population
actuelle et future une quantité suffisante et diversifiée d’espaces verts publics et d’équipements afin de répondre aux besoins de loisirs. Nous vous tiendrons informés des différentes étapes relatives à ce projet
d’envergure et vous serez impliqués en temps et lieu.

C’est ensemble que nous déciderons de l’avenir de notre communauté. Le 21 février dernier, j'ai atteint le cap des 60 ans (eh oui!) et j’ai choisi de vous servir à titre de maire pour un autre mandat. Il nous reste encore du chemin à parcourir pour mettre en place une structure afin de réaliser nos projets communs. À 60 ans, je suis encore enthousiaste à poursuivre ce travail et à partager avec vous nos convictions profondes afin de réaliser notre forêt habitée.

Roland Charbonneau,
maire